aqua-breizh.fr

Des informations pour vous sur aqua-breizh.fr

Les différents types de paddle gonflable

Ces dernières années, on assiste à un véritable raz-de-marée de stand up paddle aussi bien au large des plages que sur les rivières ou les lacs. Ce sport de glisse nautique, qui est né en même temps que le surf dans les années 1960, a mis du temps avant de séduire le public aussi bien en France que dans le reste du monde.

Il faut reconnaître qu’avec une planche paddle appropriée, il est possible de se balader sur un plan d’eau calme, de faire le plein de sensations en faisant une descente en eau vive, ou encore d’affronter les vagues de l’océan. Il est donc important de s’informer sur les différents types de sup qui existent afin de pouvoir choisir celui qui convient le plus pour soi.

Ainsi, pour faire une balade de quelques heures, il vaut mieux opter pour un stand up paddle gonflable polyvalent qui est généralement assez volumineux mais qui laisse à désirer côté performance. Ce genre de planche peut être considéré comme tout-terrain, mais la présence de vent peut transformer son utilisation en véritable calvaire. Il est possible de prendre un Sup gonflable pour faire du surf, même si manque de rigidité de cet engin constitue un handicap majeur face aux grosse vagues. Enfin, les passionnés de vitesse peuvent trouver leur bonheur avec une planche de paddle gonflable spécialement fabriquée pour cet usage. La plupart du temps, celle-ci est épaisse, longue et étroite. Elle possède une carène en V et une étrave effilée, ce qui leur permet d’atteindre de bonnes performances en ligne droite. Cependant, elle s’avère souvent peu maniable et présente une stabilité latérale médiocre.

Les principaux caractéristiques d’un stand up paddle gonflable

Lorsqu’une personne envisage d’acquérir un paddle gonflable, elle devra d’abord déterminer l’usage qu’elle souhaite faire de son matériel de glisse. En effet, nous avons vu précédemment qu’à chaque type d’utilisation correspond un stand up paddle gonflable spécifique. La longueur de la planche de sup gonflable est primordiale pour sa maniabilité. En effet, à mesure que sa longueur augmente, moins elle est maniable, mais elle peut aller plus vite. En ce qui concerne la largeur, plus celle-ci est important et plus le sup gonflable est stable. Cependant, cela a pour conséquence d’augmenter la trainée dans l’eau, et donc diminuer la vitesse. Celles qui souhaitent faire travailler les muscles de leurs fesses ne doivent donc pas opter pour une planche trop large.

Par ailleurs, le volume de la planche de paddle gonflable a une grande influence avec la flottabilité. Il faut donc choisir un modèle qui soit réellement en adéquation avec son poids et son gabarit. En outre, les débutants peuvent se décider pour un seul aileron situé à l’arrière de la planche. Si on veut filer droit, il convient de le placer le plus en arrière possible dans le boitier. Et si l’on désire avoir plus de maniabilité afin de s’amuser dans les vagues, il est possible d’avancer cet élément. À noter que pour faire une balade avec une pagaie paddle, il vaut mieux choisir pour un aileron dont la taille fait entre 22 et 28 centimètres.

La réglementation à suivre pour faire du Sup gonflable

Il faut savoir que le sup gonflable est la plupart du temps livré avec un sac de transport, et éventuellement, une pompe haute pression. D’autre part, quand la taille du stand up paddle gonflable ne dépasse pas 3 mètres ou 11,6’, il est alors considéré comme un engin de plage. Dans ce cas, il ne peut aller au-delà de 300 mètres d’un abri. Mais si on possède un paddle gonflable dont la dimension excède ce seuil, il est possible de s’aventurer au –delà de cette limite pendant le jour, tout en ne franchissant pas toutefois les 2 miles nautiques. Dans ce cas, il convient d’emmener avec soi une flash-light aux normes, un leash et un gilet de sauvetage de 40N.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *